Le Président de la République a mis en place au sein cabinet la Coordination pour le Changement de Mentalités, en sigle « CCM », par son Ordonnance n°19/067 du 25 juillet 2019 qui en fixe, par ailleurs, l’organisation et le fonctionnement.

D’après cette Ordonnance, le changement de mentalités s’inscrit comme une action positive et pérenne visant à implémenter auprès des citoyens, peu importe leur rang social, origine, nationalité et sexe, le respect de valeurs républicaines et l’abstention à toutes pratiques contraires à la légalité, à la moralité et à l’éthique, en tous milieux.

La mission de la CCM est d’assurer la prévention, la sensibilisation, la lutte contre toutes sortes d’antivaleurs ainsi que le suivi de divers programmes, actions et campagnes pour le changement de mentalités, menés ou exécutés par les organismes publics et privés sur l’étendue du territoire national.

Deux organes composent la CCM, à savoir : la Coordination et la Commission technique. La Coordination comprend  un Coordonnateur et deux Coordonnateurs adjoints, tous nommés par le Président de la République. Elle exerce ses fonctions sous l’autorité du Directeur de Cabinet du Président de la République de qui elle reçoit les orientations, directives et instructions du Président de la République.

La Coordination a, par ailleurs, un service qui comprend un personnel d’appoint composé de trois assistants, un  Secrétaire particulier, un Secrétaire administratif, un opérateur de saisie et d’un Agent de courrier.

Placé sous l’autorité administrative du Directeur de Cabinet, le Coordonnateur, qui est nommé et, le cas échéant, relevé de ses fonctions par le Président de la République, a rang de Conseiller spécial. Il a pour attributions la direction, l’organisation, la coordination et la surveillance de la CCM dont il est l’ordonnateur des dépenses. Il  exerce, en outre, le pouvoir disciplinaire sur tous les membres de la CCM et rend compte de sa mission directement au Président de la République.

Les deux Coordonnateurs adjoints sont chargés respectivement des questions administratives et financières et de questions techniques et opérationnelles. Ils exécutent, en outre, toute autre mission leur confiée par le Coordonnateur. Ils ont rang de Conseillers principaux au Cabinet du Président de la République.

Les réunions de la Coordination se tiennent au moins une fois la semaine pour examiner et traiter des questions en rapport avec les missions de CCM.

La Commission technique est l’organe qui conçoit et approuve l’ensemble de la stratégie sur le changement de mentalités. Elle est composée de représentants des entités ci-après : les membres de la Coordination, un représentant de la Présidence, un représentant de la Primature, un représentant du Ministère en charge de l’Education et de la Nouvelle Citoyenneté et un autre de celui de la Justice et Garde des Sceaux, un représentant de l’Observatoire de Surveillance de la Corruption et de l’Ethique Professionnelle en sigle « OSCEP » ainsi que, sur invitation de la Coordination, un représentant de chacun des principaux organismes privés œuvrant dans le secteur de changement de mentalités.

Les membres de la Commission technique se réunissent  au moins une fois par trimestre sur convocation du Coordonnateur ou de son intérimaire. Ils ont droit à une collation pour chacune de leur réunion.

Les propositions de textes de loi conçues et établies par la CCM, à travers la Commission technique, sont transmises au Président de la République pour les suites appropriées. 

Lire l’Ordonnance n°19/067 du 25 juillet 2019
Par Jacques Zakayi