Le Ministre de la Justice a restructuré la Police Judiciaire des Parquets par l’arrêté ministériel n° 016/CAB/ME/MIN/J&GS/ 2019 du 11 janvier 2019 qui porte sur l’organisation et le fonctionnement de la Police judiciaire des parquets.

Conformément à la loi organique n°13/011-B du 11 avril 2013 portant organisation, fonctionnement et compétences des juridictions de l’ordre judiciaire, le ministre de la Justice a procédé à la restructuration de la Police Judicaire des Parquets en la séparant de la Police Nationale et en la réorganisant au sein du ministère de la Justice, en tant que service judiciaire d’appui aux parquets.

Aux termes des dispositions de la loi organique n° 11/013 du 11 août 2011 portant organisation et fonctionnement de la Police Nationale Congolaise, la Police Judiciaire des Parquets est organisée au sein de cette dernière comme un volet de son action divisée en plusieurs directions. Par ailleurs,  suivant les dispositions de la loi judiciaire susmentionnée, la Police Judiciaire des Parquets doit être organisée au sein du ministère de la Justice, indépendamment de la Police Nationale qui relève du ministère de l’Intérieur. Cependant, son organisation doit, obéir à la nécessité de l’évolution de la criminalité et de son adaptation aux standards internationaux.  

C’est pourquoi, par l’arrêté ministériel susmentionné, le ministre de la Justice a restructuré la Police Judiciaire des Parquets en la relevant au niveau d’un Secrétariat Général du ministère.  Elle est ainsi, pour son fonctionnement, dotée d’un quartier général dirigé par  un Inspecteur Général ayant rang de secrétaire général secondé d’un Coordonnateur général ayant rang de Directeur. Elle est également dotée des directions correspondant à ses branches d’activité, ainsi que des directions excentrées (relayant son action dans les districts de la Ville-Province de Kinshasa) et des directions provinciales.

Lire l’arrêté ministériel n° 016/CAB/ME/MIN/J&GS/ 2019 du 11 janvier 2019

Nestor MUKENDI MUKENDI