Le 7 août 2018, les autorités tunisiennes ont décidé de la majoration des salaires dans les secteurs non agricoles régis par le code de travail et non couverts par des conventions collectives sectorielles ou par des statuts particuliers par décret gouvernemental n° 2018-674.

A ce titre, pour les agents d’exécution, les augmentations sont modulées par référence au niveau de qualification professionnelle, à l’emploi occupé ou salaire habituellement perçu avant le 1er mai 2018.

A cet effet, en aucun cas, les jeunes travailleurs âgés de moins de 18 ans ne peuvent percevoir une majoration inférieure à 85% des majorations visées ci-dessus.

Ne peuvent bénéficier des majorations prévues ci-dessus, les salariés des entreprises ayant octroyé au cours de l’année 2018 des augmentations généralisées de salaires égales ou supérieures à celles prévues par le présent décret gouvernemental et non afférentes à l’avancement ou à la promotion.

Cependant, au cas où le montant de l’augmentation visée ci-dessus est inférieur à celui de la majoration prévue par le présent décret gouvernemental, il est accordé un complément de majoration égal à la différence entre ces deux montants. Les employeurs qui contreviennent aux dispositions du décret gouvernemental sous revu sont passibles des peines prévues à l’article 3 de la loi n° 66-27 du 30 avril 1996.

Lire le décret gouvernemental n° 2018-674.

Par Justice William ELION