Tunis veille à la qualité de l’air ambiant

185

En vue de protéger l’environnement et par conséquent, la santé publique, le chef du gouvernement tunisien a pris le décret gouvernemental n°2018-447 du 18 mai 2018. Ce décret fixe les valeurs limites et les seuils d’alerte des concentrations des polluants dans l’air ambiant.

Il faut entendre ici par Air ambiant, l’air extérieur formant la couche atmosphérique inférieure (troposphère), à l’exception de l’air à l’intérieur des lieux de travail.

En effet, les valeurs limites et les seuils d’alerte des concentrations des polluants de l’air ambiant sont fixés et appliqués conformément aux calendriers établis pour la cause. Ils sont périodiquement révisés en concertation avec les services compétents du ministère de la Santé.

Cependant, lorsque le niveau de concentration de l’un des polluants de l’air dépasse le seuil d’alerte pendant la durée qui lui est fixée, les autorités compétentes informent le public par tous les moyens disponibles et prennent toutes les mesures nécessaires afin de réduire ce niveau en deçà du seuil d’alerte.

En cas d’échec des méthodes fixées par les normes tunisiennes, les méthodes reconnues à l’échelle internationale seront appliquées.

Lire le décret gouvernemental n°2018-447 du 18 mai 2018

Par  Davys Marvell MACKAYA




Laisser un commentaire