La Côte-d’Ivoire opte pour une meilleure mobilité du réseau de transports en Afrique de l’Ouest

207

Pour une meilleure mobilité au profit du commerce, de l’économie, et de la libre circulation, l’UEMOA a mis en place un ensemble de règles uniformes qui ont inspiré le gouvernement ivoirien dans l’adoption du décret n°2015-652 déterminant les modalités de mise en œuvre d’un plan régional de contrôle des axes inter-états.

Ce plan s’appuie sur les prescriptions communautaires, notamment la Directive n°8/2005/CM/UEMOA du 16 décembre 2005 relative à la réduction des points de contrôle sur les axes routiers inter-états de l’Union. Il a pour but de relier les réseaux routiers des Etats membres de l’Union tout en harmonisant les contrôles effectués par leurs différentes forces de sécurité.

Ce décret encadre les contrôles liés à l’immigration, la douane, la sécurité, les eaux et forêts, la santé ainsi que les contrôles phytosanitaires et zoo-sanitaires. Dans ces domaines, les agents des forces de l’ordre désignés par le décret précité auront la compétence exclusive dans le cadre de toutes prescriptions légale ou réglementaire.

Ainsi, le présent décret s’inscrit dans une logique commune de coordination des contrôles entre les Etats membres et les réseaux de transports d’Afrique de l’Ouest.

Lire le décret n°2015-652

Par Isaac Bengel Zan




Laisser un commentaire