Le bénin met en place une cellule d’appui au partenariat public-prive

194

Pour une meilleure gestion du partenariat Public-privé, le Président Béninois a pris le décret n°2018-156 du 02 mai 2018. Ce décret détermine les attributions, la composition et les modalités de fonctionnement de la Cellule d’Appui au Partenariat Public-Privé, « CAPPP » en sigle.

Placée sous la haute autorité du Président de la République et rattachée au Secrétariat général de la Présidence de la République, la CAPPP est l’organe expert de l’Etat chargé d’apporter une assistance technique aux personnes publiques. Cette assistance se fait dans l’identification des projets pouvant faire l’objet d’un contrat de partenariat public-privé, dans leur priorisation et dans la réalisation d’études sur leur viabilité économique, budgétaire et financière.

A cet effet, la CAPPP sensibilise les acteurs des milieux des affaires publics et privés sur le concept de la gestion publique et fait la promotion des meilleures pratiques dans le montage et la gestion des projets publics dans le cadre d’un contrat de partenariat public-privé.

La CAPPP a, en outre, la charge d’établir le catalogue des projets priorisés de partenariat public-privé, de donner son avis sur les projets de partenariat public-privé hors catalogue et d’élaborer des outils et des modèles pour la mise en œuvre desdits projets. En cas de besoin, elle peut, aussi, mettre son expertise au profit de l’Autorité de régulation des marchés publics et de la direction nationale de contrôle des marchés publics.

La CAPPP est composée d’un Comité d’Orientation et de Décision ainsi que d’un Secrétariat exécutif. Le premier organe a la charge d’arrêter le contenu du catalogue des projets de partenariat public-privé et d’apprécier et valider les propositions d’avis et les projets de rapport d’études ou d’activités préparés par le Secrétariat exécutif.

Le second organe, quant à lui, joue un rôle exclusivement technique et assiste le Comité d’Orientation et de Décision dans l’exercice de ses attributions.

Lire le décret n°2018-156 du 02 mai 2018.

Par Davys Marvell MACKAYA




Laisser un commentaire