La promulgation de la loi n° 2017-031 du 14 juillet 2017,  a permis à l’Ordre des pharmaciens du Mali faire peau neuve. Cet établissement public à caractère professionnel est doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il est placé sous la tutelle du ministre chargé de la Santé.

L’Ordre des pharmaciens, est chargé de l’organisation et de la représentation des personnes physiques et morales exerçant les professions pharmaceutiques sur toute l’étendue du territoire national. Cet ordre a la responsabilité de veiller au respect des principes de moralité, de probité et de dévouement indispensables à l’exercice des professions pharmaceutiques. De plus, il veille à la défense de l’honneur et de l’indépendance de la profession.

La gestion de cet établissement est assurée par l’Assemblée générale des pharmaciens du Mali, le Conseil national de l’Ordre, les Conseils régionaux de l’Ordre, les Conseils de cercle de l’Ordre et les Conseils communaux de l’Ordre.

Pour être éligible, le président des différents conseils doit être inscrit au tableau de l’Ordre depuis au moins cinq ans avant son élection, et n’avoir fait l’objet d’aucune sanction disciplinaire.

L’inscription au tableau de l’Ordre nécessite du requérant de remplir deux conditions, qui consiste à être titulaire d’un diplôme d’Etat de docteur en pharmacie, ou d’un titre académique jugé équivalent, et être ressortissant d’un pays membre de l’UEMOA[1] ou d’un pays accordant la réciprocité.

L’exercice illégal de cette profession et l’usurpation du titre de pharmaciens sont punis conformément aux dispositions législatives et règlementaires en vigueur. Tout manquement du pharmacien à ses devoirs professionnels et aux règles du code de déontologie, dans le cadre de l’exercice de ses fonctions, l’expose à une sanction disciplinaire, sans préjudice, le cas échéant, des peines prévues par le code pénal.

Télécharger le JO ici

Mali : JO, n° 32, 11 août 2017 – Sommaire

Par Trésor Ilunga

 



[1] L’établissement des pharmaciens ressortissants d’un Etat membre de l’UEMOA est effectué conformément à la Directive n° 06/2008/CM/UEMOA du 26 juin 2008 relative à la libre circulation et à l’établissement des pharmaciens ressortissants de l’Union au sein de l’Espace UEMOA