La Cour d’appel de la Tanzanie à Arusha a, dans son arrêt n° 6 de 2016, déclaré à nouveau que la Cour peut, sur présentation de la bonne cause, prolonger le délai imparti par les règles de la Cour ou par une décision de la Haute Cour ou d’un tribunal.  En effet, cela ressort de […]
Article réservé aux abonnés.
Pour lire cet article, connectez-vous à votre compte d'abonné(e) ou souscrivez à un abonnement apparenté: Abonnement Afrique de l'Est – 1 an ou Abonnement Afrique de l'Est – 6 mois.