Dans son arrêt n° CCZ 3/17 du 20 mars 2017, la Cour constitutionnelle du Zimbabwe a estimé que le retard dans l’exécution de la peine de mort est une violation des droits constitutionnels du requérant. En effet, l’affaire a opposé M. Cuthbert Tapuwanashe Chawira et 13 autres au ministre de la Justice, des Affaires juridiques […]
Article réservé aux abonnés.
Pour lire cet article, connectez-vous à votre compte d'abonné(e) ou souscrivez à un abonnement apparenté: Abonnement Afrique Australe – 1 an ou Abonnement Afrique Australe – 6 mois.