Dans son arrêt n° 8 du 30 Septembre 2015, la Cour suprême d’appel du Malawi a estimé que : « les requérants d’un appel tardif doivent donner des raisons valables et suffisantes pour lesquelles ils doivent être autorisés à interjeter appel hors délai ». L’arrêt en cause est une réponse de Sieurs Wyson et Aubrey  au recours introduit […]
Article réservé aux abonnés.
Pour lire cet article, connectez-vous à votre compte d'abonné(e) ou souscrivez à un abonnement apparenté: Abonnement Afrique Australe – 1 an ou Abonnement Afrique Australe – 6 mois.