Rwanda : le Premier ministre détermine les salaires des agents de la Commission nationale pour l’unité et la réconciliation

200

La Commission nationale pour l’unité et la réconciliation en République du Rwanda vient d’être structurée. Les agents y travaillants connaissent à présent les barèmes de leur salaire, par l’arrêté n° 62/03 du 08 juin 2017, du Premier ministre, déterminant la structure organisationnelle, les salaires et avantages alloués au personnel de la Commission nationale pour l’unité et la réconciliation qui le matérialise.

L’arrêté contient deux annexes relatives, respectivement, à la structure organisationnelle et la synthèse des emplois de cette Commission.

Les salaires accordés aux agents de la Commission nationale pour l’unité et la réconciliation, sont déterminés suivant la classification des emplois, conformément aux principes généraux de fixation des salaires dans la fonction publique. 

Le salaire brut mensuel pour chaque agent de la Commission nationale pour l’unité et la réconciliation est constitué du salaire de base, de l’indemnité de logement, de l’indemnité de transport, de la contribution de l’Etat à la sécurité sociale et de la contribution de l’Etat aux soins médicaux.

Les avantages auquel le Secrétaire exécutif de la Commission nationale pour l’unité et la réconciliation a droit, sont également précisés. II s’agit notamment des frais de communication par téléphone, de communication d’internet, de communication par téléphone portable, des frais de représentation au service, des frais de transport fixés conformément aux instructions du Secrétaire d’Etat qui a le Transport dans ses attributions.

De même, les avantages auquel le chef de Division au poste de niveau 2.III a droit, ceux des hauts cadres aux postes de niveaux E et celui de 2.III sont aussi déterminés par l’arrêté.

Pour lire le décret, téléchargez le JO ici




Laisser un commentaire