Benin se dote d’un conseil national de lutte contre les maladies

125

Le président de la République a signé le 19 avril 2017 le décret n° 2017-245, portant création, composition, attributions et fonctionnement du conseil national de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose, le paludisme, les infections sexuellement transmissibles et les épidémies (le CNLS-TP).

D’après ce décret, le CNLS-TP a pour mission d’assurer la coordination de toutes les actions concourant à la lutte contre VIH/sida, la tuberculose, le paludisme, les IST et les épidémies en République du Benin.   Pour assumer cette mission, le CNLS-TP dispose d’un organe délibérant, d’un secrétariat exécutif, de démembrements au niveau des départements et des communes, d’un organe de mise en œuvre.

 Le CNLS-TP est l’organe suprême de veille, d’orientation et de coordination en matière de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose, le paludisme, les IST et les épidémies au Bénin. A ce titre, il est chargé de définir la politique et les grandes orientations stratégiques de la lutte contre le VIH/sida, la tuberculose , le paludisme, les IST et les épidémies, de veiller au bon fonctionnement du système de surveillance épidémiologique, de coordonner l’élaboration des plans d’appel de secours aux épidémies, de garantir un environnement juridique favorable au respect et à la protection des droits des personnes vivant avec le VIH et coordonner la mobilisation du financement du fonds mondial au Benin, etc.

 Le Décret n°2017-245 du 19 avril 2017, abroge toutes les dispositions antérieures contraires, notamment celles des décrets n°2015-397 du 20 juillet 2015 portant création, composition, attributions, organisations et fonctionnement du Conseil national de coordination et d’orientation des interventions financées par le fonds mondial de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme (CNCO) en République du Bénin et n°2016/619 du 07 octobre 2016 portant création, composition, attributions, organisations et fonctionnement du Conseil national de lutte contre le VIH/SIDA, les infections sexuellement transmissibles, la tuberculose et les épidémies (CNLS).

Pour lire le décret, cliquez ici

Par Emmanuel Kabupwe

 




Laisser un commentaire