Kinshasa centralise l’intégration des centres de développement intégrés

127

En vue de mobiliser les ressources nécessaires et suffisantes devant permettre d’améliorer le cadre de vie dans le milieu rural, le Premier ministre a signé le décret n° 17/006 du 3 avril 2017 portant création, organisation et fonctionnement de l’Agence nationale d’implantation et de Coordination des Centres de développement intégré (AN-CDI).

L’AN-CDI est un établissement public à caractère technique. Il est doté de la personnalité juridique et jouit d’une autonomie financière et de gestion

Aux termes du décret concerné, le Centre de développement intégré (CDI) est un foyer de développement socio-économique, situé sur un territoire où s’exercent des activités d’accompagnement des populations vers leur auto prise en charge. Celle-ci s’opère à travers des actions de renforcement des capacités des organisations paysannes, d’échanges d’expériences, d’analyses des sols, ainsi que de promotion de l’entreprenariat.

L’AN-CDI a pour missions d’implanter et coordonner les centres de développement intégré (CDI), de mobiliser les ressources pour les CDI, de contribuer à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de développement rural, de privilégier le partenariat public et privé, d’assurer la formation continue et le renforcement des capacités des populations sur tous les aspects de développement. Pour son fonctionnement, il dispose d’un conseil d’administration, une direction générale et d’un collège des commissaires aux comptes. Sa gestion et son fonctionnement sont basés sur le partenariat public-privé.

Pour lire le décret, cliquez ici

Par Emmanuel Kabupwe




Laisser un commentaire