L’Ouganda rend l’immunisation obligatoire

143

Le parlement ougandais a voté la loi n° 6 du   10 mars 2016 sur l’immunisation qui est entrée en vigueur le 19 Juin 2017. Cette loi rend l’immunisation obligatoire pour les enfants, les femmes à l’âge de la reproduction et les autres groupes des personnes visés. Elle établit aussi un fonds de financement de l’immunisation et un bureau administratif chargé de gérer ce fonds.

Aux termes de la loi précitée, tous les enfants âgés de un jour à cinq ans doivent être immunisés. Les médecins sont tenus de signer et délivrer la carte d’immunisation immédiatement après qu’ils aient vacciné les enfants.

Ainsi, les crèches, les écoles maternelles et les écoles primaires ne peuvent admettre et inscrire un enfant qu’à condition que cette carte d’immunisation soit produite par les parents de l’enfant. 

Par ailleurs, toutes les femmes âgées de 18 ans à 49 ans doivent être immunisées contre le tétanos. Les filles ayant atteint l’âge de 10 ans à 12 ans doivent être immunisées contre le papillomavirus.

L’Etat ougandais a l’obligation de faire administrer gratuitement les vaccins et de fournir les autres services connexes aux sujets ougandais en application des articles 3, 5 et 6 de la loi en cause.

Cependant, dans son article 9, la loi sur l’immunisation prévoit des sanctions pour tous les contrevenants allant des amandes à la privation de liberté.

En outre, la loi sous examen établit un fonds de financement de la vaccination. Ce fonds est voté chaque année par le parlement dans le budget annuel de l’état. Cela garantie la permanence de ce système de protection pour chaque année.

 La loi sus indiquée prévoit aussi la mise en place d’un bureau administratif devant gérer ce fonds et le fonctionnement du système. Le bureau dispose des membres nommés par le ministre ayant la santé dans ses attributions. Trimestriellement, ce bureau passe en revu ces responsabilités et s’assure que tous les membres accomplissent leurs taches conformément aux dispositions de la présente loi.

Pour lire cette loi, cliquer ici
Disponible en anglais seulement. Si vous avez besoin de sa traduction, veuillez écrire à mailto:translation@juriafrique.com

Par Félicien Mukendi




Laisser un commentaire