Le Sénégal fixe les règles de création des structures de l’administration centrale

79

Par le décret n° 2017-314 du 15 février 2017, le président sénégalais a fixé les règles de création et d’organisation des structures de l’administration centrale des départements ministériels afin d’améliorer l’efficience et l’efficacité de l’action publique. 

Les dispositions du décret en cause permettent ainsi de rationaliser la création et l’organisation des structures de ces départements en vue de réduire la prolifération de ces dernières dans l’administration centrale. Ce qui éviterait les chevauchements de missions, les conflits de compétences, la multiplication des centres de décisions et la difficulté dans la coordination de l’action administrative.

Selon ce décret, la création ou la modification des structures administratives se fait dans le cadre de décrets relatifs à l’organisation des départements ministériels, après avis du Bureau Organisation et Méthodes (BOM).

Outre le cabinet du ministre, du ministre délégué ou secrétaire d’Etat, la structure de base d’un département ministériel doit comporter, au niveau central, le secrétariat général, la direction et le bureau. Toutefois, il peut, en plus de cette structure de base, inclure d’autres unités administratives telles que la direction générale, la division, le service et les organes de mission.

Les départements ministériels sont tenus de procéder aux modifications de l’organisation de leurs structures administratives. Néanmoins, les dérogations sont admises sur présentation des justifications fondées sur des spécificités propres à certains départements ministériels, après avis de l’organe en charge des normes d’organisation administrative.

Pour lire le décret, veuillez cliquer ici

Par Mariame SY




Laisser un commentaire