Tunisie : un mois de prison pour avoir fumé en public en plein ramadan

143

« Atteinte aux bonnes mœurs » Tel est le chef d’inculpation qui a fait comparaître en justice un homme pour avoir fumé en public en plein mois de ramadan le lundi 12 juin 2017. Celui-ci a été condamné à un mois de prison.

Le tribunal de la ville de Bizerte qui a prononcé cette sentence a fondé sa décision des dispositions du code pénal tunisien, qui incrimine « toute personne portant atteinte aux bonnes mœurs ». Par ailleurs, si l’homme n’interjette pas appel dans un délai de dix jours, sa peine sera appliquée.

Cependant, au cours du jeûne du ramadan, les fidèles musulmans s’abstiennent de boire, de manger mais aussi de fumer du lever au coucher du soleil. En Tunisie, aucune loi interdit de boire ou manger en public pendant le ramadan mais le débat sur cette question revient chaque année. Toutefois, même si la Constitution garantit « la liberté de croyance et de conscience », l’État y est aussi décrit comme « gardien de la religion ».




Laisser un commentaire